La Mort de Léonard de Vinci dans les bras de François Ier



Parties supérieures nettoyées en sens inverse



*****

en 1516, il y a 500 ans, Léonard de Vinci arrivait en France.
en 1816, il y a 200 ans,  le peintre François-Guillaume Ménageot mourait.
en 2016: débuts de la restauration de La Mort de Léonard de Vinci dans les bras de François 1er Par Ménageot.

© Ville d'Amboise 2016
La version d'Ingres de 1818 (exposée en ce moment à Paris) est très célèbre, mais celle de François-Guillaume Ménageot est antérieure : il l'avait réalisé en 1781 à la demande de Louis XVI.

Le format a été modifié, sa composition initiale était un format carré, de 10 pieds de côté (REVEIL, DUCHENE 1831 p.719).C'est Nicole Willk-Brocard  qui nous l'a appris, précisant que cette intervention a été conduite le 1er décembre 1842 par Pierre Franque (1774-1860, peintre) pour être placé dans l'escalier du midi à Versailles (WILLK-BROCARD 1978, p.65)

La composition était alors très différente et on comprend mieux le succès qu'a connu l'oeuvre au Salon de 1781 (WILLK-BROCARD 1984, p.327).

Elle est conservée depuis 1872 à Amboise, et nous avons l'immense privilège, avec Jean-François Hulot, Sylvie Sauvagnargues, Frédéric Pellas et Sébastien David de participer à sa restauration, avant que l'oeuvre ne soit exposée au Chateau d'Amboise jusqu'en 2019, année anniversaire des 5 siècles qui nous séparent de la disparition de Léonard de Vinci.

******************************************************


Novembre 2016: Première étape : Déplacement de l'oeuvre hors des salles du musée. 

Pour ce grand format, un démontage de la toile était nécessaire, présenté ici en images (et en vidéo https://www.youtube.com/watch?v=IU0GU5oz2KM)

© Ville d'Amboise 2016
© Ville d'Amboise 2016 

©  Ville d'Amboise 2016


*******************************************************************

Décembre 2016 - Janvier 2017: Deuxième étape : Traitement du support.


La toile est dépoussiérée, consolidée dans ses zones fragilisées, et des bandes de tension (marges en textile de renfort périphérique) sont ajoutée. Le châssis en bois initial n'était pas l'original et devait être changé. Nous le modifions au profit d'un châssis Chassitech en alu et bois.
© Hulot-Hélou 2016
Traitement du support en cours

La toile a retrouvé sa solidité et sa planéité.
Revers de l'oeuvre après traitement du support.
© Hulot 2016
La restauration de la surface picturale commence à cette étape :
©Hulot/Sauvagnargues 2016

A lire aussi: l'article de Magalie Basset dans la Nouvelle République du 05/01/2017: http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Loisirs/Patrimoine-tourisme/n/Contenus/Articles/2017/01/05/Le-tableau-de-Menageot-entre-les-mains-des-experts-2957443

*******************************************************

3ème étape: Traitement de la couche picturale

Nous effectuons d'abord tous les tests nécessaires et préalables à l'intervention pour mettre au point les matériaux que nous devons utiliser:


Après un décrassage important, le vernis est solubilisé progressivement avec un mélange de solvant adapté.

©Hélou/Sauvagnargues 2017

Nettoyage en cours ©Hélou-de La Grandière/Sauvagnargues 2017
****************************************

Biblio

WILLK-BROCARD 1984:Nicole WILLK-BROCARD, "François Guillaume Ménageot", et "La Mort de Léonard de Vinci", in Diderot & l'art de Boucher à David, les Salons: 1759-1781, Exposition à l'Hôtel de la Monnaie, Paris, 1984-1985, RMN, p.327-328.
WILLK-BROCARD 1978 : Nicole WILLK-BROCARD,  François-Guillaume Ménageot (1744-1816), Arthena, Paris 1978, p.65-67.
REVEIL, DUCHENE 1831: Etienne Achille REVEIL, Jean DUCHESNE, Museum of Painting and Sculpture: Or, Collection of the Principal Pictures, Statues and Bas-reliefs in the Public and Private Galleries of Europe, Volume 10, Bossange, 1831.